Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

dilogie

Domaines

art > littérature

linguistique

Auteurs

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2016

Comité de terminologie de Radio-Canada, 2016

Définition

Procédé rhétorique selon lequel un propos est interprété de manière anodine et sans équivoque par la majorité des individus, mais dont le contenu est structuré afin d'être interprété de manière particulière par une frange ciblée de la population.  

Note

Le message de second degré véhiculé lorsqu'un individu recourt à la dilogie se situe généralement aux limites de la rectitude politique, d'où le besoin pour celui-ci de faire appel à un procédé rhétorique permettant de le dissimuler.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

dilogie   n. f.

sous-discours   n. m.

Les termes dilogie et sous-discours ont été proposés par l'Office québécois de la langue française en 2016 pour désigner ce concept.

L'emploi de dilogie constitue une remotivation d'un terme vieilli répertorié dans de rares ouvrages et signifiant « une pensée qu'on peut comprendre de deux manières. » On pourra dériver ce terme en fonction du contexte. La forme adjectivale dilogique permettra par exemple de décrire un discours ou un message, alors que le substantif dilogisme pourra désigner l'actualisation, en discours, du procédé rhétorique que constitue la dilogie.

Dans le terme sous-discours, la préposition sous prend le sens de « qui n'est pas fait ouvertement », qu'on retrouve notamment dans sous-entendu. En contexte, la forme verbale sous-discourir pourra être dérivée à partir de sous-discours.

Les mots composés avec sous prennent toujours un trait d'union.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2016

Termes

dog-whistle politics   

dog-whistling