Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

coconnage automobile

Domaines

industrie automobile > commerce du véhicule automobile

psychologie > psychologie sociale

sociologie

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2004

Définition

Comportement des utilisateurs d'automobiles qui se caractérise par une tendance à vouloir recréer l'environnement douillet du foyer dans leur véhicule en l'aménageant et en l'équipant pour le confort et le divertissement.
  

Note

À partir de la décennie 1980-1990, les constructeurs d'automobiles suivent la tendance sociale nord-américaine du coconnage (cocooning), qui se traduit par un repli des individus dans le cocon protecteur du foyer. Ils mettent ainsi sur le...  [+]

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

coconnage automobile   n. m.

coucounage automobile   n. m.

Termes non conformes au système linguistique du français ou jugés inacceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes déconseillés

cocounage automobile   

cocooning automobile   

L'emprunt hybride cocounage, adaptation phonétique et morphologique du terme anglais, est déconseillé pour éviter une confusion possible sur le plan graphique et phonétique avec les autres formes disponibles en français (coconnage et coucounage).

Le terme anglais cocooning et ses dérivés, dont cocooning automobile, sont à déconseiller en français en raison de leur manque d'adaptation morphologique et phonétique. Cocooning est un dérivé de cocoon, issu du terme français cocon qui fait référence à l'abri qu'est le cocon. Le terme français cocon est issu lui-même du provençal coucoun qui signifie « coque (d'un œuf) ». Les séries lexicales formées à partir du terme français cocon (coconnage, coconner, coconneur) et du provençal coucoun (coucounage, coucouner, coucouneur) peuvent donc remplacer avantageusement les emprunts à l'anglais.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2004

Termes

carcooning   

car-cooning