Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

pâté chinois

Domaine

alimentation > mets

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2010

Définition

Mets cuit au four, constitué de bas en haut d'une couche de viande hachée cuite et assaisonnée, d'une couche de maïs en crème ou en grains et d'une couche de purée de pommes de terre.  

Note

Assimilé au hachis Parmentier européen dont il diffère cependant, le pâté chinois peut être vu comme une adaptation du shepherd's pie (ou cottage pie), mets qui fut importé par les colons britanniques dans le nord-est des États-Unis, une région par la suite fortement peuplée de Canadiens français au cours du XIXe siècle.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Terme privilégié

pâté chinois   n. m.

L'origine du terme pâté chinois demeure inconnue. Historiquement, les premières attestations écrites de cette désignation au Québec remontent aux années 1930, ce qui démolit la thèse d'un mets popularisé par les ouvriers asiatiques ayant travaillé à la construction du chemin de fer canadien au cours des années 1860. On peut croire plutôt que ce mets économique, popularisé au Québec à l'époque de la crise financière des années 1930 et devenu ensuite un mets typique de la cuisine familiale, a été conçu à cette époque de la fameuse dépression économique.

Illustration

© www.bigstockphoto.com

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2009

Terme

pâté chinois   

Termes associés

shepherd's pie   

China pie   

Chinese pie   

Concernant les formes Chinese pie ou China pie, absentes des dictionnaires anglais usuels du Canada et des États-Unis, leurs attestations éparses et peu convaincantes amènent à penser qu'elles sont peut-être, à rebours, de simples traductions du terme pâté chinois.